Hello tout le monde,

Depuis le 17 mars 2020 nous sommes confinés. Nous sommes très clairement en pleine écriture d’une page d’Histoire. Aujourd’hui, 13 mai 2020, je voulais graver sur ce blog, ce que nous avons vécu, ce que nous avons ressenti, les prises de conscience que nous avons eu et donner un peu de positif dans tout cela.

Coronavirus, c’est ainsi qu’il s’appelle. Ce virus qui a envahi toute notre planète Terre et qui a malheureusement touché de nombreuses personnes. Une propagation si rapide et fulgurante que nous avons du rester chez nous, enfermé le plus possible depuis le 17 mars. Tout a été fermé : les écoles, les crèches, de nombreuses entreprises, les magasins… Interdit de se balader à plus de quelques kilomètres de notre domicile, obligés de faire une attestation pour aller faire ses courses… Plus j’écris et plus tout cela me paraît incroyable ! Si on nous avait dit que nous vivrions cela un jour, personne ne l’aurait cru, et pourtant…

confinement, que faire pendant confinement, comment vivre le confinement, confinement et les enfants

On nous a d’abord dit que ça durerait deux semaines, comme pour nous ménager car au vu des autres pays touchés, nous nous doutions bien que ce serait plus long. C’est finalement 8 semaines, 2 mois, que cela aura duré avant d’être déconfiné… Mais qu’est-ce que cela veut dire concrètement ? Nous sommes dé-confinés mais le virus est toujours bel et bien présent. Nous n’avons plus besoin d’attestation pour sortir, nous pouvons aller jusqu’à 100km de notre domicile, les restaurants sont toujours fermés, certaines écoles ont ré-ouvert, les collèges et lycées sont fermés, les parcs et jardins commencent à ouvrir sauf dans les départements « rouge » où le virus circule beaucoup et dans lesquels les hopitaux sont encore chargés. 

Le confinement : notre façon de le voir

Après avoir fait ce point sur la situation actuelle pour ne rien oublier de ce que nous vivons. J’ai envie de me rappeler ce que nous avons ressenti. Nous qui aimons beaucoup sortir, se promener, voyager, aller au bord de la mer… Nos habitudes se sont trouvées chamboulées du jour au lendemain. Nous adorons être chez nous mais nous bougions presque tous les jours. Il nous a fallu revoir notre façon de « vivre ». Nous avions plein de choses à faire à la maison. Des choses qui trainaient et que nous n’avons jamais pris le temps de faire. Et bien c’était le moment. On a appris à prendre le temps… C’est bête mais tellement vrai… On a appris à faire les choses avec ce qu’on a, sans forcément acheter. Bah oui forcément, on ne pouvait plus acheter, alors on s’est débrouillés. Notre maison, notre jardin ont bien avancé pendant ce confinement. On a fait des travaux : on a fini la chambre de Clément et son papier peint qui trainait depuis tout ce temps, on a crée un salon de jardin en palette, on a fini notre clôture…

On a aussi appris à prendre du temps ensemble. On pensait passer du temps de qualité ensemble mais on s’est rendu compte que pas toujours. Passer du temps de qualité en famille, c’est savoir jouer ensemble sans être sur son téléphone en même temps, c’est savoir écouter l’autre, mais vraiment l’écouter, c’est simplement regarder les étoiles, écouter les oiseaux, profiter de ces beaux moments et se dire que c’est chouette d’être ensemble. Nous avons toujours plus ou moins fait cela mais étant donné que la vie était en stand by pour tout le monde, il n’y avait aucune tentation extérieure et vous savez quoi : et bien ça fait un bien fou !

 

Je ne sais pas pour vous, mais moi ça m’a fait énormément de bien de ne pas être tentée par quoi que ce soit, de ne pas avoir envie de telle ou telle chose qui finalement ne me servirait à rien… On a aussi appris à cuisiner varié puisqu’il faut bien se l’avouer, on a passé notre temps à cuisiner, alors il fallait bien trouver des recettes différentes ! J’ai aussi pris le temps de passer au « zéro déchet ». Je le mets entre guillemets car j’avance petit à petit mais j’ai encore du chemin. Il n’empêche que chaque petite action est bénéfique.

Bref, on a appris à s’organiser différemment et je peux vous dire que notre vie ne sera plus la même.

La chose la plus difficile a été le manque de notre famille et de nos amis. Je suis certaine que vous voyez de quoi je parle. Nous qui sommes habitués à se voir toutes les semaines, ne pas se voir pendant 2 mois a été compliqué. Heureusement que de nos jours il existe des moyens de communication très développés pour pouvoir se donner des nouvelles. Il n’empêche qu’à ce jour nous ne pouvons toujours pas voir les parents de Julien qui habitent à plus de 500km de chez nous. Nous espérons que tout ça s’arrête le plus vite possible pour les revoir.

Confinement : le positif

Nous qui essayons de voir le positif partout, il était normal que je vous donne les aspects bénéfiques de ce confinement pour nous et pour tous.

Hormis le fait que l’on aura appris à s’organiser différement, à profiter ensemble loin de toutes tentations, cette parenthèse nous a aussi permis de se rendre compte à quel point notre vie est belle. Il était normal de pouvoir aller à la piscine, aller au parc, prendre les transports, partir en voyage et faire pleins de choses super chouettes ! Et d’un coup, tout s’arrête. Vous le savez, c’est quand on perd quelque chose ou quelqu’un qu’on se rend compte à quel point on l’aimait… Et bien c’est exactement pareil dans ce cas. Nous vivions « normalement » dans la routine et finalement tout ce que nous faisons dans notre quotidien est une chance ! Pensez-y lorsque vous repartirez en voyage, que vous irez à la piscine ou tout simplement vous balader. Nous avons de la chance de pouvoir vivre ainsi !

Un autre point positif est que notre jolie planète a pu souffler et reprendre quelques droits. Moins de vols, moins de voitures, moins de cargo, moins de pollution… Je suis heureuse pour notre planète et j’espère sincèrement que ce confinement a permis aux gens de s’organiser différemment et de moins consommer.

Confinement : et les enfants

Comme je vous l’ai dit, nous aimons beaucoup sortir. Clément et Baptiste ont cette habitude aussi. Il nous a donc fallu leur expliquer très rapidement ce qui se passait et que nous ne pouvions plus sortir. Nous ne leur avons jamais menti et nous leur avons donné les vraies raisons. Depuis le début Clément nous parle de ce virus, du fait qu’il est méchant et que nous sommes protégés à la maison. Seulement il y a un hic… Ayant un papa pompier, il s’est posé beaucoup de questions et très vite nous a dit qu’il ne voulait pas que son papa aille à l’hôpital… Il avait bien compris que le métier de Julien était dangereux et que son papa allait faire face à ce virus… Nous le rassurons sans cesse à ce sujet, mais chaque jour il nous dit « pas hôpital maman ,pas hôpital papa… ».

Ils réclament énormément leurs grands-parents, leurs oncles et tantes, leurs cousins… Ça nous déchire le coeur mais nous ne cessons de leur expliquer la situation et de leur dire que bientôt nous nous reverrons.

Voilà ce qui s’est passé chez nous pendant ces deux mois de confinement. Cette pause dans nos vies a finalement été positive. Nous avons réfléchi, avancé et nous savons aujourd’hui que notre vie ne sera plus jamais la même, mais qu’elle sera belle, très belle…

Et vous comment s’est passé votre confinement ? Quels sont les points positifs que vous en avez tirés ? 

Je vous fais de gros bisous et vous dis à très vite,

Emeline

Rendez-vous sur Hellocoton !