Ma grossesse : Le premier trimestre

J’ai appris avec une immense joie que nous attendions un bébé, le 11 novembre 2016…

Je vais partager avec vous mes symptômes, mes envies, mes questionnements… Lors de ces 3 merveilleux trimestres (bon d’accord pas toujours si merveilleux que ça… 🙂 La grossesse a aussi son lots de petits désagréments…)

 

Mes symptômes : avant même de savoir que j’étais enceinte je n’ai pas tellement eu de symptômes significatifs hormis le fait que j’étais exténuée et que j’avais envie de dormir très fréquemment. J’avais également le besoin de me poser très souvent, notamment quand je me baladais ou faisais les magasins par exemple…

Puis cette fatigue m’a suivie jusqu’à deux mois et demi de grossesse environ… Les siestes faisaient parties de mon quotidien… Mais alors de vraies siestes ! Je dormais 3h l’après-midi, puis à 20h30 j’allais au lit et je dormais jusqu’au lendemain…

Mon médecin m’a d’ailleurs arrêtée environ 3 semaines pour que je puisse me reposer et honnêtement, heureusement car je ne sais pas comment j’aurai tenu…

 

Il y a également les fameuses nausées qui ont intégré mon quotidien… Sur ce point j’ai été assez chanceuse car elles n’étaient pas très fortes et je n’ai jamais vomi… Dès que je mangeais ces vilaines passaient très rapidement… J’essayais de ne jamais avoir faim sinon elles réapparaîssaient.

Enfin, ma poitrine a grossi dès le début de la grossesse et ça a été la première chose visible pour les gens qui me connaissaient bien. Je dois admettre que c’est le point positif des symptômes de grossesse moi qui n’ai pas une très grosse poitrine. 🙂

 

 

Mes envies : hormis cette envie de dormir, j’avais envie de manger du gras… Moi qui suis plutôt d’un naturel « sucré », j’ai souvent envie de pâtisseries, de petits gâteaux… Et bien lors de ce premier trimestre, j’avais envie de pâtes à la crème pour le goûter, de manger des frites, du jambon à n’importe quelle heure… Du coup vous vous en doutez, j’ai pris environ 5kg… Moi qui suis d’un naturel plutôt mince, je relativisais en me disant que c’était pour la bonne cause et que mon bébé avait besoin de gras pour grandir et puiser le nécessaire pour lui.

 

Les examens : pour ma part j’ai été très suivie sur le début de la grossesse, de ce fait, j’ai eu la chance de voir notre bébé tous les mois lors de ce premier trimestre.

Moment unique à chaque fois ! On l’a vu grandir, se développer, j’étais émerveillée par la capacité de notre corps à fabriquer ce petit être… (Je le suis toujours d’ailleurs…)

Puis prise de sang et test urinaire tous les mois avant les rdv avec Gygy :-)))

 

 

Mes questionnements : j’ai de suite été remplie d’un bonheur immense et j’ai été détendue dès le début de la grossesse. J’ai vraiment mis un point d’honneur à être zen et la plus sereine possible pour que mon bébé se sente bien aussi… J’avais bien sûr la peur que nous avons toutes je pense, à savoir le passage des 3 premiers mois où les risques de fausse couche sont plus fréquents. J’y pensais mais je me sentais tellement bien (dans ma tête, car physiquement ce n’était pas toujours ça…) que je me disais que tout devait bien se passer.

Ensuite l’heure est venue de l’annoncer au papa… « Comment je vais lui dire ? Il faut que ce soit un moment parfait… Comment va t’il réagir ? » Bon sur ce dernier point je n’avais pas trop de doute quant à sa joie tant nous l’attendions ce petit bout…

(Petite carte à gratter trop mignonne que j’ai dégoté sur Pinterest et que j’ai acheté sur le site lesboudeurs.com. J’ai l’impression qu’il n’y a plus ce modèle, mais il y en a pleins d’autres sympas.)

Je confirme, ce fût un moment parfait, rempli de multiples sentiments et émotions… Avec cette impression que plus rien ne compte hormis ce qui se passe à cet instant. On se sent très étrange pendant quelques temps, ça ne reste que du bonheur et on ne pense qu’à cela…

Nous avons ensuite réfléchi avec le papa et ma soeur, qui était dans la confidence (et oui j’ai eu besoin de me confier aussi) comment l’annoncer à la famille.

L’événement tombait à pic puisque nous avons pu l’annoncer à Noël… Quel cadeau plus merveilleux que celui d’un nouvel arrivé dans la famille ??? Là encore, immense émotion et magnifiques instants tous ensemble ! Les belles réactions de chacun resteront gravées en nous.

J’essaye de profiter de chaque instant car je sais que ça passe extrêmement vite… Même les petits désagréments deviennent dérisoires quand on pense à ce qu’il est en train de se passer en nous…

 

 

À très vite,

 

 

Emeline

Rendez-vous sur Hellocoton !
Suivre:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *