Hello tout le monde,

J’ai appris que j’étais enceinte le 25 janvier 2018 de notre deuxième bébé ! Ce fût une magnifique surprise car nous avons eu un parcours compliqué pour avoir Clément et nous avons dû avoir recours à la médecine pour tenir notre petit bout dans les bras. (Je vous raconte notre parcours dans l’interview juste ICI).

Nous voulions d’autres enfants avec Juju donc vu les difficultés affrontées pour tomber enceinte une première fois, je n’ai pas repris de contraceptif. Nous nous sommes dit que si ça fonctionnait nous serions les plus heureux du monde, mais vraiment sans trop y croire. Comme quoi la vie nous offre des moments magiques puisque bébé 2 est venu s’installer tranquillement et naturellement.

Comment je l’ai appris ?

Il faut savoir que j’ai le syndrome des ovaires polykistiques, qui engendre chez moi des cycles assez irréguliers… Depuis mon accouchement, j’avais retrouvé des cycles à peu près cohérents sauf que le troisième cycle commençait à me sembler long… Au départ je me suis dit : »bon, c’est reparti et ça se dérègle de nouveau… » Puis au bout d’environ 40 jours de cycle, c’est mon mari qui m’a soumis l’idée que peut être j’étais enceinte… Je ne voulais pas y croire pour ne pas être déçue… J’ai tellement connu cette sensation lorsqu’on fait un test et qu’on ne voit qu’une malheureuse barre s’afficher… Et puis au bout de quelques jours, j’ai commencé à avoir quelques nausées, notamment suite à certaines odeurs… Là encore je me suis dit « Emeline, c’est dans ta tête… »

Et puis, poussée par mon mari, j’ai décidé de faire un test, un jour où Juju travaillait. Et là, à peine 10sec après, 2 barres bien marquées apparaissaient !!! Vous vous doutez bien que je me suis effondrée en larmes… Larmes de joie bien sûr… Ça avait fonctionné, nous n’allions pas avoir à repasser par toutes ces étapes et notre petit Clément allait être grand frère !

J’étais étonnamment un peu perdue, je ne m’y attendais tellement pas… J’ai donc appelé mon gynécologue qui a pu me recevoir le soir même. En effet, comme je prenais l’avion la semaine d’après, il fallait s’assurer qu’il ne s’agissait pas d’une grossesse extra utérine.

À la suite de ça, j’ai très vite appelé mon mari et je n’ai pas pu me retenir de lui dire… J’aurais voulu lui annoncer en face mais c’était plus fort que moi… Il s’est lui aussi effondré en larmes et nous étions les plus heureux tous les deux…

Mes symptômes, la différence avec la première grossesse

Un peu comme pour Clément, j’ai eu quelques nausées mais finalement pas tant que ça. Elles étaient un peu plus présentes que lors de ma première grossesse et elles sont apparues un peu plus tôt mais je n’ai jamais vomi. Concernant ma poitrine, autant pour Clément elle avait gonflé de suite, autant là j’ai attendu quasiment la fin du troisième mois pour voir une différence. Ça m’a un peu angoissée au départ car je me suis dit que si je n’avais pas de douleurs aux seins, ou s’ils ne grossissaient pas c’est que quelque chose n’allait pas… J’ai vite été rassurée par mon médecin là dessus.

C’est finalement à peu près tout pour mes symptômes, ils sont restés assez légers… Hormis la fatigue !!! J’ai été exténuée, d’autant plus que je ne pouvais pas me reposer quand je le souhaitais puisque j’avais un premier petit bout à m’occuper. Lorsque j’ai vraiment été trop ko, j’ai demandé de l’aide à ma maman qui est venue le garder pour je me repose.

 

 

Mes angoisses et questionnements 

C’est plutôt psychologiquement que pas mal de pensées ce sont entremêlées… Après le fait d’être extrêmement heureuse et comblée, je me suis mise à avoir un pincement au coeur en me disant que je n’avais pas assez profité de Clément, qu’il allait se sentir « trahit » d’avoir déjà un autre enfant « dans les pattes »… Des questions naturelles j’imagine mais qui m’ont un peu tracassée. Et puis en discutant avec ma famille et mes amis, je me suis rendue compte que c’était nous qui pensions ça mais que Clément n’allait pas du tout imaginer tout ça et qu’il serait même heureux d’avoir un compagnon de jeu avec qui il allait pouvoir grandir et évoluer.

J’ai aussi beaucoup échangé avec des mamans qui ont des enfants rapprochés. Les questions ont été les mêmes et en réalité tout a été tellement naturel… Ce sera une immense joie de les voir jouer ensemble. Ils vont avoir 14 mois d’écart, et je me dis aujourd’hui que c’est une chance pour eux, ils développeront certainement une belle complicité.

Il y aussi le fait que nous allions devoir changer de voiture, déménager et réfléchir vraiment à ce que nous voulions pour la suite. Nous y avions déjà songé bien évidemment, mais quand ça arrive un peu d’un coup alors que vous vous attendiez à vivre ça d’ici 2 ou 3 ans, ça peut être angoissant… Surtout que nous aimons énormément notre appartement, nous avions un pincement au coeur de « déjà » le laisser. (Bon ça faisait quand même 9 ans que nous y étions :-))

Et puis nous avons pris les choses dans l’ordre et tranquillement. La voiture a été changée en février et en mars nous avons trouvé notre maison. Nous ne pensions pas la trouver si vite et elle regroupait tellement de critères que nous souhaitions pour nous et pour le bien être de nos enfants que nous n’avons pas tellement hésité. Ça a été beaucoup de démarches et ça l’est encore mais nous arrivons bientôt à notre but et nous sommes aujourd’hui les plus heureux…

Les doutes, les angoisses et les questionnements d’ordre pratique et physique (car bien sûr l’idée de la fausse couche ne m’a pas lâchée) sont passés, nous savons que nous allons pouvoir offrir une jolie vie de famille à nos enfants, qu’ils vont être élevés dans un beau cadre et nous sommes finalement pressés de partir vivre dans notre maison !

Ils vont être bien tous les deux, grandir côte à côte, profiter l’un de l’autre et même si nous sommes conscients que ça va être « sport » pendant quelques temps, notre bonheur passe au dessus de tout ! Notre mot d’ordre sera : ORGANISATION !

N’hésitez pas à me partager votre expérience en commentaires, je serai ravie d’échanger avec vous sur la maternité avec un deuxième bébé, rapproché ou non 🙂

Je vous embrasse et vous dis à très vite,

Emeline

Rendez-vous sur Hellocoton !